Nos missions  et services

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

Pôle écoute et entretien

Service emblématique créé à l'origine de l'association, en 1990, le Pôle Ecoute et Entretien assure une permanence téléphonique et physique, en accompagnant individuellement toute personne victime.
Il propose une aide au processus de dévictimisation", effectif sur le long terme.
Le numéro départemental 05 55 88 20 02, en lien avec le 3919 (Violences Femmes Info : numéro national porté par la Fédération Nationale Solidarité Femmes (FNSF) à laquelle l'association est adhérente), propose une écoute immédiate et sécurisée du lundi au jeudi en journée et le vendredi matin.
En cas d'appel émis vers les téléphones portables des personnes accompagnées, ce numéro apparaît en numéro masqué, afin de leur garantir un minimum de sécurité et de discrétion.
Le Pôle Ecoute et Entretien repose essentiellement sur l’investissement et l'engagement d'intervenant-es bénévoles, sensibilisé-es et formé-es à l'accueil et à l'accompagnement des femmes victimes de violences.

Accueil de jour Inform'Elles

Inform'Elles Brive 05 55 25 61 52 : ouvert du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h et le vendredi de 9h à 12h, au 11 rue Normandie Niémen 19100 Brive.

Inform'Elles Tulle 05 55 21 92 47 : ouvert le lundi, jeudi et vendredi en continu de 10h à 16h, au 3 rue Louisa Paulin 19000 Tulle.

L'accueil de jour Inform'Elles 19 est un lieu d'écoute spécialisée, de premières informations, de conseils pratiques et d'orientation destiné à toute femme résidant dans le département de la Corrèze, victime de violences conjugales et le cas échéant à ses enfants.
Ce dispositif de proximité est également un lieu de mise à disposition de services (douche, bibliothèque, accès internet...).
Ce lieu ressource propice aux échanges et à la convivialité permet de comprendre les mécanismes des violences conjugales, d'anticiper une crise, de favoriser des prises de décisions, de soutenir la préparation éventuelle d'un départ du domicile conjugal et de constituer un lieu de soutien moral et psychologique.
L'accueil de jour propose régulièrement diverses animations collectives, comme par exemple les ateliers Café Bien Etre, Café Beauté, Atelier Cuisine, Paroles de Femmes ou encore le Yoga du Rire, en partenariat avec des prestataires extérieurs.

L'accueil est confidentiel et gratuit, en accès libre ou sur rendez-vous.
L'équipe de l'accueil de jour se compose de professionnelles travailleuses sociales et d'intervenant-es bénévoles.


L’accueil de jour Inform'Elles propose une action pour les mères et les enfants co-victimes, qui s'appelle Les Mots pour le Dire.
Ce temps d’expression et d’échanges s'appuie sur des guides d'activités ludiques et pédagogiques, élaborés à la demande de l'Observatoire départemental des Violences envers les femmes de Seine Saint-Denis (93), par Karen Sadlier, docteure en psychologie clinique et directrice de l'unité enfants et adolescents du centre de psychotrauma de l'institut de victimologie.
Cet outil permet d'apporter les réponses aux questionnements suivants :
* comment parler avec l'enfant de la violence
* comment l'aider à identifier ses émotions
* comment activer du soutien pour l'enfant et pour la mère

Pour en savoir plus : https://seinesaintdenis.fr/Les-mots-pour-le-dire-l-impact-des-violences-dans-le-couple-sur-les-enfants.html

Permanence à la Maison municipale 

du Bénévolat de Brive

Permanence délocalisée à Brive, à destination des femmes en situation de handicap.
SOS Violences conjugales développe son offre de services de proximité, au regard de la pluralité des parcours de vie et de la vulnérabilité prégnante de certaines femmes, victimes de toute forme de violences, y compris intra-familiales et conjugales.
En effet, certaines d'entre elles sont d'autant plus fragilisées par différentes caractéristiques, en particulier leur situation de handicap.
Selon l'ONU, 80% des femmes porteuses de handicap subissent des violences conjugales, et selon une étude de 2016 de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses Pénales (ONDRP), le taux de violence est nettement supérieur pour les femmes en situation de handicap (3% supérieur à la moyenne).

Afin d'apporter une réponse adaptée à ce public, en particulier concernant le handicap physique, depuis janvier 2018, avec le soutien de la Ville de Brive qui met à disposition un bureau mutualisé, une permanence externalisée a lieu une demi-journée par mois au sein de la maison Municipale du bénévolat, bâtiment entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.

Objectif principal : Apporter une écoute spécialisée, des informations, conseils pratiques et orientation en fonction des demandes et besoins de la personne victime en situation de handicap.

Le deuxième mercredi de chaque mois, de 9h à 12h

Maison municipale du bénévolat, 10 boulevard Marx Dormoy 19100 Brive

Informations et renseignements au 05 55 88 20 02


https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/initiative/developpement-du-numero-decoute-nationale-ecoute-violences-femmes-handicapees/

Référence départementale violences


Cette mission a pour objectif d'organiser la coordination des acteurs locaux (partenaires du secteur médico-social, judiciaire, etc.) afin d'optimiser l'accompagnement des personnes victimes pour une intervention cohérente, concertée et adaptée.
La prise en charge est individualisée.
Deux travailleuses sociales, nommées référentes départementales, se relaient pour assurer l'accompagnement du public et la coordination des partenaires.
Depuis 2015, elles interviennent également dans le cadre de l'évaluation du danger et du suivi des femmes victimes bénéficiaires d'un Téléphone Grave Danger, mesure de téléprotection attribuée sous certaines conditions, sur décision du Procureur de la République.

Présentation de la ligne de protection TGD
https://www.youtube.com/watch?v=a8Gqjllhgjk

TGD 2018
http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/le-dispositif-telephone-grave-dander-renove-31916.html

TGD 2017
http://www.justice.gouv.fr/aide-aux-victimes-10044/le-dispositif-telephone-grave-danger-tgd-30752.html

Pour en savoir plus 05 55 88 20 02

Pôle Prévention Information 

et Parcours de sortie de la prostitution

Depuis la loi du 13 avril 2016, l’accompagnement et la prise en charge des personnes prostituées s'inscrivent aujourd'hui dans le champ plus large des politiques de lutte contre les violences faites aux femmes.
Le parcours de sortie de la prostitution et d'insertion sociale et professionnelle est un dispositif à destination des personnes majeures, victimes de prostitution, de proxénétisme ou de traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle, qui souhaitent arrêter leur activité et accéder à un accompagnement global et à des alternatives.
L'entrée dans le dispositif est autorisée par le Préfet du département après examen de la demande d'engagement de la personne.
Depuis avril 2018, SOS Violences Conjugales est l'association agréée par la Préfecture pour la mise en oeuvre de cette mesure.
L'association souhaite également, à l'occasion de ses actions de prévention et de formation, sensibiliser et informer sur la problématique de la prostitution.

Pour en savoir plus
05 55 88 20 02 
directionsosviolencesconjugales@orange.fr

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/dossiers/lutte-contre-le-systeme-prostitutionnel-et-accompagnement-des-personnes-prostituees/

https://stop-violences-femmes.gouv.fr/no7-Prostitution-en-France-ampleur.html

Pôle Formation

Forte de compétences et d'une expérience cumulée de près de 30 ans, SOS Violences Conjugales est prestataire de formation et dispense chaque année à ce titre :

- des actions de sensibilisation, d'information et de formation à destination de professionnel-les et de bénévoles sur le département, entre autre du secteur médico-social, associatif, des collectivités
- des actions de prévention en milieu scolaire et auprès d'étudiants

Ces sessions sont adaptées à la demande des structures et permettent notamment de comprendre et mieux appréhender les mécanismes des violences et leurs conséquences, afin d'adapter et de faire évoluer les pratiques des professionnel-les.

Au-delà du traitement de la thématique des violences conjugales et plus généralement du phénomène des violences faites aux femmes, un nouveau thème est abordé dans le cadre des sessions, afin de s'adapter à l'avènement des nouvelles technologies, celui des cyberviolences (cyberviolence conjugale, et hors conjugalité : cyberharcèlement, cybersexisme).

Exemple d'une action de sensibilisation menée à l’occasion des journées de la justice et de la citoyenneté, en décembre 2018, au lycée Simone VEIL (Danton)
https://www.barbeypedagogie.fr/5-ing%C3%A9nierie-de-projet-p%C3%A9dagogique-i2p/journ%C3%A9es-justice-et-citoyennet%C3%A9/

Pour en savoir plus
05 55 25 61 52 ou 05 55 21 92 47
directionsosviolencesconjugales@orange.fr